Quinquagéniale.fr
nouvel_an

Nouvel an, nouvel élan : ou comment aborder 2012

Il est de tradition, après un Noël souvent galvaudé, de passer le seuil de la nouvelle année avec un brin de soulagement. Ouf ! terminée l’obligation de faire bonne figure autour de la table garnie.Rangées les paillettes ! Le sapin rapporté chez IKEA, la ménagère espère bien se reposer et, au terme de ces fêtes, se reprendre en main afin de s’octroyer une gratification bien méritée.

Voici pour vous quinquas housewives, ou actives surbookées, 12 bonnes suggestions afin de ne plus jamais vous retrouver à bout de souffle !

– Janvier : le régime d’après les fêtes. Ca ne mange pas de pain et ça peut toujours régénérer vos cellules. Le teint brouillé s’efface sous un cold cream version hiver, on se met au thé vert pendant que repose sur notre visage d’ange un masque d’argile verte Cattier. Evitons par dessus tout le sucre raffiné et si vraiment on est résolue, alors Dukan peut réaliser une apparition massive – il ne s’en prive pas à la télé – dans votre frigo.

-Février : les sports d’hiver. Vous avez bien un collègue de bureau dont la mère est native du Champsaur et ledit collègue veut absolument vous faire connaître sa mère, et son chalet. Vite, avant qu’il ne change d’avis – vous lui avez bien gardé ses gosses chaque mercredi aprem pendant son divorce – posez vos jours, dites bye bye à la grisaille et les ennuis de sous.
Qui vivra verra.
On peut aussi faire une virée à Venise, le Carnaval est un bon remontant, et sous votre costume toutes les folies vous attendent. La C.B. vire elle aussi, au rouge, mais c’est si bon !!!!!!!!!

-Mars : pour les célibataires, s’incrire sur easyflirt. Enfin histoire de rêver. Si le matching ne le fait pas, ils sont tous des beaufs, se rabattre sur O.V.S. J’ai testé pour vous, y’a des gens très bien.
Site convivial, il ne laisse cependant pas de provoquer des rencontres amoureuses, ce n’est pas clairement dit, mais c’est clairement espéré.

Avril : Pour qui vote-t-on ? pas vraiment engagée, d’autres prétendent l’être pour vous.
Marine Le Pen s’impose. Par son bagoût, son look, une certaine idée de la France, dont vous ne vous sentez pas exclue. Patriote ? c’est tendance. C’est pas top, c’est pas ringard non plus.
De gauche ou de droite, peu importe si vous ne savez pas où vous situer. Eux non plus.
Alors prêtes pour la vague marine ? ça fleure bon le printemps…..

-Mai : le joli mai en barque sur le Rhin… écrivait le poète. Sans aller si loin, en profiter pour rejoindre la campagne, si belle, qui ne demande qu’à éclore en fleurs. Poétique et romantique,
on peut toujours opter pour un week end en amoureux dernière minute ( weekendesk) ou carrément si toujours seule malgré les tentatives ciblées, respirer en montagne, canoter sur un lac, ou encore le Grand Bleu… faire le coup de la noyade, pas conseillé : les sauveteurs aquatiques n’ont pas encore pris leurs fonctions.

– Juin : l’été est proche. On a fixé ses congés. Votre ex prend les enfants en août ? pas d’angoisse. C’est le moment idéal pour apprendre à rester seule, à savourer son appart en ordre, pour une fois. Décrasser le canapé. Vitrifier le parquet. Repeindre un mur mandarine. Bref se livrer à toutes ces choses adolescentes, sur laquelle on a fait une croix. La solitude ? ça n’existe pas ! si l’on s’abonne à TCM, pour revoir Grace Kelly, reine et souveraine,
dans une comédie démodée à souhait. Ne pas téléphoner à sa mère pendant 8 jours. Accepter en souriant la drague de l’épicier. Bref, redevenir fleur bleue ou punk, en attendant mieux.

– Juillet : migrer vers le soleil. Absolument. Pas de négociation possible. Tout en évitant le carotène en masse pour éviter d’être confondue avec le TGV. Bonjour le Midi, et au revoir
la peau blanche, flasque. L’été, on est toutes des stars !

-Août : ne pas oublier de rappeler à votre ex que c’est lui qui a exigé Alexis et Léa pour les présenter à sa nouvelle amie qui prétend adorer les enfants.

-Septembre : tout faire pour éviter le coup de blues. Le retour à la réalité est dur. Votre patron n’a pas changé. Votre mère non plus. Votre soeur continue son parcours loose.
Et si on changeait pour mieux ? de lunettes ou de mari. Voir avec Afflelou dont c’est la spécialité.

– Octobre : les feuilles mortes se ramassent à la pelle. Se souvenir que le jardinier de la voisine vous ferait ça pour rien, ou presque. Ca vaut le coup de reconsidérer son budget. Oublier un temps l’achat si inutile du dernier Audigier, et demander à Gaston de râtisser plus large. Ca peut aider.

– Novembre : malgré tout, le stress vous envahit. Essayer une cure de Safralite, c’est pas donné mais ça agit bien sur l’humeur. Repenser à la proposition hésitante du collègue de bureau, de retourner dans le Champsaur, officiellement vous avez plu à sa mère. Ne plus rien espérer qui ne soit réaliste. Décider impératif de zapper Noël en famille pour le Champsaur. Après tout,
vous saurez toujours vous imposer face à une mère abusive. Pour vous donner du coeur à l’ouvrage, et surtout amortir 15 ans de psychothérapie, dire à votre ex la vérité : que sa nouvelle amie est une pauvre tache et que Léa reste traumatisée.

-Décembre : aller shoppiner tous azimuts pour le plaisir de la chose. Des bougies rouges sur la table dorée, ou des bougies dorées sur la table rouge. Ne surtout rien acheter : juste yeuxter.
Téléphoner à votre mère en pleurs que votre week-end andalou ne peut être annulé.
Vous avez convaincu votre collègue et maintenant amant que l’Andalousie hors saison c’est mieux que la montagne avec sa mère.Votre psy est fière de vous. Vous ne savez toujours pas rester seule sans angoisser, mais vous avez dit son fait à votre ex, qui du coup, veut retenter la vie commune. La fin d’année s’annonce passionnante…

Ah oui : vous ne ferez plus jamais une liste de vos bonnes résolutions !

L'auteur : Quinquageniale

"C'est finalement au plus fort de l'hiver que j'ai compris qu'il existait en moi un invincible printemps".