Quinquagéniale.fr
33582594

Jardins d’été : la déco sympa qui change tout !

L’été est enfin arrivé ! en promenant son regard sur la nature exposée en plein soleil, on a souvent le vague sentiment que le décor a changé ! C’est que la mise en lumière révèle tout à coup les défauts de ce qui nous entoure, et finalement dérange l’harmonie que l’on sent venir avec le beau temps ! Pourtant il suffit de quelques astuces pour transformer balcons et jardins en Eden !
Alors que faire ?

Que l’on vive en ville ou en campagne,  au bord de mer, ou sur les hauteurs, on a tous besoin à certain moment, de mettre de la gaieté dans sa déco !

Même dans un petit espace, il est toujours possible de reposer ses yeux des fatigues de la journée, ou  d’un environnement béton qui peut être déprimant.

Pour cela quelques conseils, et toujours avec des moyens modestes, car les fleurs c’est éphémère mais ça sent si bon !

Misez sur la couleur !

Avec l’irruption du minimalisme dans nos intérieurs parfois trop zen, on a souvent le sentiment d’un manque, d’un vide : c’est alors que l’apport de plantes, vertes, cactées ou aromates pourquoi pas, doit faire son apparition pour pallier ce qui peut générer une angoisse.
Je me souviens être allée rendre visite à un ami célibataire qui venait de divorcer ! son  intérieur était noir, pas seulement parce que le canapé et la table l’étaient, mais aussi parce qu’aucun végétal n’était là pour agrémenter le tout !

Les cache-pots, cette année en particulier, sont la solution pas chère pour tout de suite changer l’aspect d’une pièce morne à vivre. Vert anis, rouge vif, jaune citron, mêlez sans complexe les tailles et les nuances afin d’obtenir un effet flashy très  vivifiant qui vous donnera du tonus !

A oublier : l’amphore taille XXL,  et ses fleurs séchées, rubans, colifichets de toutes sortes. Ça a vécu et de plus on s’y prend souvent les pieds !

A rajouter pour l’ambiance en soirée :  des bougies colorées, là encore de toutes tailles et des lumignons dans les photophores que vous aurez glané au fil de vos promenades, ou sur internet : Partylight.com

A bien sûr transporter dehors, sous la tonnelle, après avoir installé un dispositif anti-moustiques  ! Y’en a plein !

Jardineries et plantes :

Si comme moi vous n’avez pas spécialement la main verte, demandez conseil  au vendeur. Il existe chez Gam Vert ou Villaverde, une infinité de variétés qui laissent songeur ! expliquez ce que vous attendez vraiment et suivez ces conseils. Inutile de se retrouver avec un géranium si votre terrasse fait du 50° à l’ombre, sauf pour de rares expertes, il ne tiendra pas l’été ! Jasmin ou lauriers roses ? rosiers grimpants ou azalées ? Pour le bassin je choisis des nénuphars  ? et les poissons rouges, que faire pour éviter une énième fois de les gaver pour les retrouver morts au bout de 3 jours ? Pas si simple de faire de votre havre de paix un lieu où cohabitent insectes et bestioles en tout genre…L’avis du spécialiste prime parfois vos enthousiasmes délirants ! Sachez le mettre en actes,  et vous verrez le réjouissant résultat !

A propos de terrasse :

Un petit coin suffit, quelques mètres carrés ! je viens de faire réaliser par mon papa, un coin charmant, avec presque rien,  pavés auto-bloquants, et table de récup.
Pour les pavés : les poser impérativement sur du sable ! sinon tout est à refaire deux ou trois ans après, surtout si des racines traversent votre sol (dans mon cas bambous ) !

Pour la table : acheter ou récupérer un plateau en MDF suffisamment grand pour manger à 6 : il en existe chez IKEA, visser 4 pieds. Pour le dessus, on ne s’est pas embêtés à le peindre, mais on a carrelé, en carreaux verts d’eau,  afin de laisser la table en place après l’été ! Et il ne suffit que d’un coup d’éponge pour effacer les traces du dernier apéro !

Pour les dîners, une toile cirée (environ 10 euros le mètre sur le marché)  que j’ai choisie en rayures bayadères, de fond également vert pomme, et ses rayures sont toniques, rouges, oranges, vitaminées, afin de s’harmoniser avec les chaises de jardin vert et bleu, et la haie de bambous juste derrière.
Un parasol également vert : il y en a à 9,90 euros chez Leclerc, ou Casa.
Posé dessus un aloe vera, la terrasse est plein sud, aucun entretien particulier, même si la terre est dure comme de la pierre ! Dessous, par jeu et par paresse, un plat à dessert en plastique doré, pour récupérer le trop-plein d’eau (quand il m’arrive de penser à l’arroser).

J’y laisse traîner mes épingles à linge, dans un petit panier trouvé sur le marché, ou des pots qui attendent d’être remplis de terre et de basilic !

table indigoUne idée : si vous avez un muret ou une façade quelque peu défraîchie, pensez tout simplement à  les repeindre ! contre un mur blanc chaulé, le bleu indigo fera un effet vacances à longueur d’année. On peut également disposer tout du long  des coussins et paréos, multicolores, matelas à rayures sommiers  parsemés d’une multitude de repose-tête ( les plus beaux sont chez Maisons du Monde) et le tour est joué !

Dans le coin pour enfants, petites tables, en plastique coloré, vieux lits en fer forgé bourrés de coussins pour l’heure de  la sieste à l’ombre du figuier, poufs marocains usagés que vous recouvrirez de plaids à franges, enfin tout ce qui peut les inviter un moment à se poser !

Un goûter à l’ombre de l’arbre à coings ne s’oublie pas,  entre cousins,  libres de s’émerveiller de tout, et de se  salir à sa guise !

Le banc-coffre : pour les bricoleurs, à fabriquer soi-même en un cinq sec,  sur une loggia de  8 m2 l’espace est largement suffisant.  Vous pouvez à votre guise le vernir ou le peindre. Le mieux est de réaliser un matelas à ses dimensions pour une éventuelle sieste dessus.
A l’intérieur, tout le bazar dont vous pouvez avoir besoin pour la détente : cannes à pêche, moulinets,  raquettes de tennis,  ballons etc…

Si vous la jouez plus chic, sa version en rotin blanc donnera le ton en bout de lit par exemple et là, dans l’intimité de la chambre à coucher, vous le remplirez de linge, boutis, et pourquoi pas, dernier roman  à lire,  cahier d’idées folles,  journal intime ?

C’est votre coffre et il a toujours ce  truc mystérieux qui vous a séduite étant enfant !

méridienneBien entendu je n’oublie pas les hamacs pour les amoureux d’exotisme, même dans un espace restreint. Accrochez à vos murs des lanternes, ou des lampions en papier de riz, ou encore des guirlandes lumineuses. Les chaise-longues en bois exotique invitent à rêver, ou celles en toile : ce n’est pas pour rien qu’on les nomme « chiliennes » ! Ajoutez dans un coin, un cactus de type Euphorbe, c’est mon préféré,  et ça a la vie très dure ! (sauf l’hiver à protéger du gel), sur une estrade de bois,  un peu surélevée, la vue sur les alentours devrait vous emporter plus loin que votre bout de terre…Les méridiennes,  sofas, ottomanes et autres subtilités que vous inventerez à l’aide de trois bouts de chiffon et de bonne volonté feront vite de votre « coin spécial » un espace où rêvasser où vous vous réfugierez souvent seul ou accompagné !

 

Enfin, pour ceux qui ont la place et les moyens, la cabane au fond du jardin ! On peut y  poser un sommier à lattes et dessus rouler un matelas. Ça dépanne le copain qui passait par là, pour une nuit ou plusieurs. Accrocher au plafond des paniers pleins de bouquets d’herbes sèches,  poser au sol un tapis de type sisal ou coco, et dans un coin, en profiter pour entreposer le fauteuil à bascule de votre grossesse,  cadeau hors norme à relooker « gypsie », n’oubliez pas les couleurs, pour des plaids chamarrés ou panthère, style retour de voyage, sinon la chaise africaine qu’on ne sait plus où caser dans la maison depuis que IKEA fait rage  devrait trouver sa place et séduire les amateurs.
Ne rester plus qu’à avoir à portée de main, théière en fonte, et verres à orangeade, un cake maison parfum cannelle, et beaucoup beaucoup de nuits étoilées devant soi…

Bonnes vacances, amis !

 

L'auteur : Quinquageniale

"C'est finalement au plus fort de l'hiver que j'ai compris qu'il existait en moi un invincible printemps".